CM du 12/12/2014 – Bordereau n°50 – Taxe de séjour

Intervention de Simon Uzenat

Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Sur ce sujet que l’on a abordé en Commission Finances pour une fois, c’est une comparaison qui n’est pas à l’avantage de la Ville de Vannes et d’ailleurs la majorité l’accepte, donc nous en prenons bonne note puisque c’est très rare. Plus sérieusement, ce qui nous interroge quand même, ce que l’on regrette aussi, c’est que cette erreur a sans doute coûté au budget de la Ville des centaines de milliers d’euros. C’est vrai que ce constat aurait sans doute pu être mené plus tôt.

Les estimations qui nous ont été présentées en commission font passer le produit attendu de cette taxe de 73 000 € à environ 300 000 € avec toutes les réserves qui s’imposent, on l’avait bien compris. Ces ressources perdues c’est quand même dommageable pour la Ville. Nous, nous approuvons évidemment ce bordereau, la volonté d’être au maximum du barème, il y a des évolutions encore législatives en cours qui devraient permettre d’affiner tout cela. Cela nous semble aller dans la bonne direction tout en sachant que cette taxe fonctionne sur le régime déclaratif, c’est la difficulté. Je crois, a fortiori avec l’arrivée du PNR, qu’on aurait tout intérêt d’envisager avec les hôteliers une sorte de pacte.

Ensuite, une question qui s’adresse au Président de l’Agglomération. Dans des déclarations récentes à la suite de la présentation du projet de territoire, il a été évoqué la possibilité de mutualiser cette taxe. Concrètement, quel calendrier est envisagé ? Comment cela se passerait pour la Ville ?

Une dernière question, même si on est sur une compétence d’Agglomération, il nous semblerait important d’envisager aussi la place du tourisme social sur notre territoire. Je pense en particulier à une auberge de jeunesse qui pourrait être la bienvenue. Il ne nous semble pas idiot qu’il y ait une forme de péréquation budgétaire entre ces hôtels de standing dont on a besoin comme locomotive pour notre territoire et un tourisme social qui doit pouvoir bénéficier au plus grand nombre y compris à des habitants de l’Agglomération. Quel rôle la Ville serait prête à jouer là-dessus , on l’évoquera lors de la question orale. En tant que Ville Centre je pense que Vannes ne doit pas faire l’économie de cette réflexion dans le respect des compétences des uns et des autres.

Leave a Reply