« Place Gambetta : contre le sens de l’histoire, David Robo sanctionne les piétons »

Communiqué de presse du 30 janvier 2018

Nous avons découvert dans la presse l’annonce du Maire de supprimer le passage piétons central de la place Gambetta. Une nouvelle fois, David Robo agit en autocrate : aucune concertation n’a préalablement été organisée, ni avec les élus municipaux, ni avec les membres du conseil quartier, ni avec les commerçants. David Robo avait pourtant lui-même reconnu en 2015 que ce passage piétons était le « prolongement logique du cheminement des piétons entre le port et la rue Saint-Vincent ».

Alors que la construction du tunnel de Kérino avait pour vocation de réduire sensiblement le flux des voitures sur la place Gambetta, le Maire décide de favoriser la circulation automobile sur cette esplanade emblématique de notre ville, en supprimant le principal passage piétons et en repoussant l’indispensable réaménagement de cette place ! Cette suppression arbitraire interpelle d’autant plus que les conditions de sécurité pour l’autre franchissement de la place au niveau du restaurant « Le Gambetta » ne sont pas réunies, que ce soit pour les personnes à mobilité réduite ou pour les familles. Insécurité, problèmes d’accessibilité, barrières et compte à rebours : les piétons se retrouvent sanctionnés.

Le Maire bafoue en cela les délibérations adoptées par sa majorité en conseil municipal lors du lancement du projet de tunnel et l’une de ses promesses de campagne en 2014 : réduire la place de la voiture sur le port. Ce choix est par ailleurs en totale contradiction avec les orientations du nouveau PLU voté par l’équipe de David Robo !

Nous dénonçons ce revirement autoritaire et nous réaffirmons notre désaccord avec cette vision de la ville où la voiture sort gagnante des arbitrages de la droite vannetaise. Nous estimons pour notre part que la place Gambetta, de la porte Saint-Vincent jusqu’au bassin à flot, doit devenir une zone de rencontre où les déplacements, notamment des piétons et des vélos, seront apaisés et sécurisés et où les voitures n’auront plus la priorité. Il s’agit d’un élément important pour l’attractivité patrimoniale et commerciale de notre ville et d’un enjeu de développement durable au service du bien vivre-ensemble.

Pour “L’ALTERNANCE”
Simon UZENAT – Christian LE MOIGNE – Micheline RAKOTONIRINA – Franck POIRIER – Roland FAUVIN

Leave a Reply