Avenir de Kercado : le quartier et les habitants méritaient tellement mieux !

Conseil municipal de Vannes du 17 décembre 2018 – Bordereau n°4 – Quartier prioritaire de Kercado – Engagement d’une étude sociale et urbaine

Intervention de Simon Uzenat au nom du groupe municipal « L’ALTERNANCE »

Monsieur le Maire,
Chers Collègues,

Nous devons vous avouer notre demi-surprise quand nous avons pris connaissance de cette démarche, tant la proximité des prochaines élections municipales agit chez vous comme un propulseur d’initiatives sur des enjeux pourtant très anciens. Pour autant, cela n’autorise pas tout.

Notamment l’audace d’écrire dans la délibération que, je cite, « la municipalité concentre une grande partie de ses actions en faveur du quartier prioritaire », ou encore que « nos agents et leurs partenaires ont renforcé leur présence en cœur de quartier ». Fermeture du collège Montaigne avec votre silence complice, fermeture du centre médico-social là aussi sans réaction de votre part, fermeture de la déchetterie verte en dépit de votre promesse de la conserver, chaufferie bois qui figurait dans votre programme et qui n’a pas vu le jour, nouvelle promesse non tenue, contrat local de sécurité en déshérence, présence tardive et nettement insuffisante de la police municipale, pas de projet local de santé : la liste des abandons et des renoncements est longue, alors même que les talents et les énergies, en particulier associatifs, ne manquent pas.

Faut-il par ailleurs rappeler la récurrence et l’ancienneté des maux dont souffre le quartier ? Les émeutes urbaines qui datent de l’automne 2014 ? Une démographie en berne avec un nombre croissant de logements sociaux vacants ? Les enjeux liés aux jeunes majeurs et aux familles monoparentales qui avaient été soulignés dès le début de ce mandat ? Kercado, le quartier le plus pauvre de Bretagne (et la question du périmètre ne change rien à l’affaire) ?

Nous qui n’avons eu de cesse de vous demander depuis plus de quatre ans une mobilisation globale et générale en faveur de ce quartier, nous approuverons le lancement de cette étude sociale et urbaine.  Mais nous regrettons cette réaction bien tardive et nous ne sommes pas dupes de la concordance des temps, d’autant que les documents présentés en commission « vie des quartiers » du 28 novembre sur ce sujet sont les seuls à ne pas figurer dans le compte-rendu…

Lancée au deuxième trimestre et prévue pour durer six mois, cette étude pourra donc opportunément être présentée au début de l’année 2020 voire servir à alimenter un programme électoral. Car cela a été dit en commission, la première phase opérationnelle ne débutera au mieux que d’ici 5 ans. Les habitants de Kercado méritaient beaucoup mieux.

Leave a Reply