Faire de la politique Autrement

Séance De Travail Fabrique

Notre ambition est de faire de la politique autrement : pas question, comme le fait la municipalité sortante, de décider à la place des habitants, mais de faire avec eux. Mais comment passer du « travailler pour » au «travailler avec » les habitants, surtout dans une ville où cette pratique est ignorée ?

Les « audaces de la droite » en matière de participation se limitent à l’existence d’un Conseil Municipal des Jeunes et la tenue de réunions de quartiers annuelles. C’est une véritable parodie de démocratie participative. Il existe des commissions extra municipales où les participants sont triés sur le volet. Les propositions qui en ressortent ne sont même pas reprises par la majorité sortante. Une poignée d’élus a pris l’habitude de décider pour tout le monde sans même en rendre compte. L’effet est immédiat : les personnes se sont démobilisées et ont souvent tourné le dos au monde politique, lassées de ne pas être entendues.
Redonner du sens à la participation n’est pas facile à Vannes.

Dans le cadre du groupe “Démocratie & Solidarité”, des ateliers ont été organisés à l’échelle de l’agglomération pour élaborer un projet commun avec toutes les forces de gauche en invitant les citoyens et les représentants des associations du territoire. Ce travail à l’échelle de l’agglomération est en cohérence avec nos travaux. A partir de septembre 2013 nous avons lancé la « fabrique citoyenne ». Une formidable aventure riche de rencontres, d’échanges et de séances de travail consistantes. Un site internet et un forum ont été mis en route
(http://www.lafabriquecitoyenne.vannes2014lalternance.org/). De nombreux ateliers ont été lancés (énergie, logement, emploi/économie, urbanisme/déplacements, coordination associative, culture, éducation/ jeunesse, biodiversité, participation citoyenne/gouvernance, vie des quartiers/solidarité/sécurité, santé, sports, ouverture sur l’extérieur, les finances).
La démarche de travail était cadrée : chaque atelier était constitué de personnes issues des différents groupes de partenaires (des personnes sans appartenance politique, le PS, Vannes Projet Citoyens, EELV, Cap 21, PRG et UDB). Chaque atelier devait restituer un document faisant le diagnostic de la situation locale, les moyens techniques humains et financiers existants, les besoins non ou mal pris en charge, les attentes des habitants et les réponses à apporter. Une évaluation financière des projets a été élaborée.
A raison d’une réunion par semaine pour chaque atelier, notre local (certains jours bien trop petit) s’est transformé en une véritable ruche. Chacun a apporté ses expériences et ses connaissances pour les partager avec les autres dans une très bonne ambiance d’écoute. Nous étions portés par une énergie collective. La Fabrique est devenue un lieu de rencontre, d’apprentissage et de construction.
Dix-huit mois ne sont pas trop longs pour mobiliser, organiser une véritable concertation et faire des choix ensemble. La participation citoyenne est devenue la pierre de l’édifice d’une co-construction d’un projet municipal partagé.
La participation ne se décrète pas mais elle se construit pas à pas. Nous avons beaucoup marché ensemble.
Espérons que demain, l’avenir de Vannes se dessinera avec les habitants dans le cadre de véritables conseils de quartier participatifs et de commissions extra municipales représentatives…

Ce qui est certain c’est que cette expérience va nous servir pour permettre aux Vannetais qui le souhaitent d’être les acteurs de leur ville.

Cécile Franchet

Leave a Reply