/ Dynamisme économique

Partenaire des entreprises, la municipalité doit s’engager pleinement pour l’avenir de son territoire. Porteurs d’une vision de long terme et conscients du potentiel de développement de Vannes, nous souhaitons que tous les acteurs participent ensemble au maintien et à la création d’activités dans un cadre cohérent, socialement responsable, économe en ressources, porteur d’innovation, et source d’ouverture sur le monde.

LES PROPOSITIONS CONCRÈTES :

Avant la fin 2014

> Réunir les Assises locales de l’emploi et de l’innovation pour identifier les leviers et les freins à la création d’activités et de richesses et établir un contrat avec tous les acteurs du territoire, évalué et ré-ajusté chaque année

> Instaurer un moratoire sur l’extension des zones commerciales périphériques et programmer un plan de reconquête commerciale du centre-ville et des quartiers vannetais favorisant les jeunes et les commerces indépendants

> Présenter la candidature du Pays de Vannes pour le projet des « Maisons de l’emploi et du développement durable », en vue d’adapter les compétences, les formations et les emplois aux objectifs environnementaux

D’ici la mi-mandat

> Implanter à Kercado une pépinière de l’Économie Sociale et Solidaire, espace d’accompagnement de porteurs de projets et d’incubation d’entreprises coopératives. Apporter des solutions concrètes aux TPE/PME soucieuses de développer la formation et de répondre aux clauses sociales et environnementales des marchés publics

> Faire bénéficier d’infrastructures adaptées les «clusters» innovants des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et du nautisme. Créer une cantine numérique favorisant le développement de l’open data et donner la priorité à la sécurisation des données numériques

> Étudier le transfert du Parc des Expositions, la construction d’un espace de Congrès à proximité de l’actuel Palais des Arts, au sein d’un vaste de projet de requalification des friches administratives, et l’implantation d’une auberge de jeunesse

> Mettre l’économie au cœur de la stratégie internationale de la ville (consolider les jumelages et en nouer de nouveaux avec des villes des puissances émergentes, s’investir dans les représentations de la Bretagne à Paris et Bruxelles, intégrer des réseaux de collectivités pilotes sur des sujets centraux : climat, innovation…)

Tout au long du mandat

> Soutenir, à l’échelle de la ville et de l’agglo, les circuits courts (agriculture…) et l’économie circulaire et de proximité

> Améliorer l’offre touristique qui ne devra plus se concentrer uniquement sur la période estivale, mais privilégier un tourisme des 4 saisons qui mettra notamment en lumière notre patrimoine gastronomique et les nombreux talents qui le valorisent