/ Fiscalité et finances publiques

Il est temps de mettre fin à des pratiques où la navigation à vue sur les dossiers génère un budget improvisé et une réduction constante des marges de manœuvre. Ces pratiques doivent laisser place à une gestion transparente, donnant la priorité à l’anticipation et à des décisions responsables permettant de maîtriser l’endettement, d’investir au bénéfice de l’économie locale et d’optimiser les services rendus à la population.

LES PROPOSITIONS CONCRÈTES :

Avant l’été 2014

> Confier l’animation de la commission des finances à un-e élu-e de l’opposition

> Commander un audit des finances municipales auprès de la Chambre Régionale des Comptes

> Réaliser un audit financier et juridique sur le partenariat public-privé relatif au tunnel de Kérino afin de préserver au mieux les intérêts des Vannetais

> Adopter une charte éthique interdisant l’achat par la municipalité de biens et de services auprès d’entreprises ayant des implantations dans les paradis fiscaux

Avant la fin 2014

> Installer une cellule de veille chargée d’identifier les leviers de financement inutilisés aux plans régional, national et européen

> Élaborer un Plan Pluriannuel d’Investissement et de Fonctionnement pour favoriser la transparence et la lisibilité de l’action publique

> Lancer la réflexion pour la mise en place d’un budget carbone

Tout au long du mandat

> Prolonger la stabilité des taux de fiscalité locale

> Clarifier les relations financières entre Vannes et Vannes agglo, en assurant une cohérence de projet et des partenariats accrus entre l’agglomération et sa ville-centre