Programmation 2019 du contrat de ville

Conseil municipal du 1eravril 2019 – Bordereau n°9

Intervention de Simon Uzenat au nom du groupe “L’ALTERNANCE”

Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Nous voterons la programmation proposée pour l’année 2019 en saluant une nouvelle fois l’engagement sans faille des partenaires publics et associatifs.

Plusieurs remarques cependant. Comme l’année dernière, nous regrettons qu’il ne soit pas fait mention des actions arrêtées et qu’aucun bilan n’en soit dressé, a fortioridans le contexte de l’évaluation à mi-parcours du contrat de ville. Nous redisons par ailleurs qu’il serait pertinent d’avoir un tableau de bord annuel avec le bilan consolidé des actions reconduites ou non sur la durée du contrat car la programmation évolue chaque année et ne permet pas en l’état de procéder à des comparaisons annuelles et à des analyses de trajectoire stratégique et financière. 

Comme l’année dernière, nous notons à nouveau que certains indicateurs d’évaluation manquent de lisibilité et de précision. Je pense notamment à l’Espace Conseil Emploi (les anciens ateliers d’aides à la recherche d’emploi), 1611 bénéficiaires sont annoncés mais à quoi correspondent les autres catégories, s’agit-il de sous-répartitions ? Vous annoncez 229 femmes et 238 hommes mais à quoi ces chiffres correspondent-ils ? 

Concernant le bilan 2018, nous avons été interpellés par l’action « Bourse au permis de conduire » : 6 jeunes seulement accompagnés en 2018 mais 12.600 euros annoncés en 2019. Avez-vous prévu de communiquer plus largement sur un dispositif pourtant intéressant et utile ?

En matière de communication, nous attirons aussi l’attention sur la formation Kercode. Il s’agit d’une excellente initiative que nous avons soutenue depuis le départ mais prenons bien garde, ainsi que le rappellent régulièrement les professionnels du secteur, à ne pas laisser croire qu’il est possible de former des développeurs en 6 mois ! Avant toute chose, Kercode doit être vue comme une porte d’entrée dans le numérique, une étape à l’issue de laquelle le parcours de professionnalisation devra se poursuivre et s’intensifier pour acquérir toutes les compétences nécessaires.

Une nouvelle fois, nous regrettons le très faible nombre d’actions en matière de tranquillité publique, à savoir 2 sur 69 ! L’accès au droit et l’accompagnement des femmes victimes de violence sont évidemment des enjeux extrêmement importants mais nous redisons que les réalités de notre ville, notamment dans les deux quartiers prioritaires, auraient dû appeler une mobilisation de tous les acteurs, dans le cadre du contrat de ville, en matière de lutte contre les trafics et les incivilités, en utilisant tous les leviers, de la prévention au renforcement de la présence humaine sur le terrain.

Parmi les actions nouvelles, nous retenons notamment celle relative au Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée à Ménimur qui pourrait aboutir dans les prochains mois espérons-le ; la location solidaire de voiture vers l’emploi, particulièrement bienvenue lorsqu’on connaît l’importance de la mobilité pour exercer ou retrouver un emploi ; ou en encore la caravane en chantier, un outil de mobilité pour l’équipe de prévention spécialisée dont les effectifs mériteraient cependant d’être renforcés.

Leave a Reply