Tourisme de Congrès : le Maire renie son programme électoral et donne raison à L’ALTERNANCE !

PAC

Photo (C) Jacques Delarue

Retrouvez le texte de notre question orale et la réponse du Maire qui renie l’une de ses promesses électorales, à savoir le 3ème hall à Chorus !

Monsieur le Maire,

Annoncée depuis plusieurs années, la mise en vente officielle de la tour de la CPAM ouvre désormais le vaste chantier de requalification du Boulevard de la Paix et des futures friches administratives avec le prochain transfert des personnels vers Laroiseau et Troadec. Il s’agit d’un enjeu majeur, aussi bien pour la ville de Vannes que pour son agglomération. Outre sa centralité, ce site bénéficie de la proximité des grands axes de circulation intra et inter-urbains, d’un équipement culturel structurant – le Théâtre Anne de Bretagne -, de la plus grande densité hôtelière et du futur pôle d’échanges multimodal. Autant d’arguments qui plaident pour que nous nous saisissions de cette exceptionnelle opportunité afin de garantir l’attractivité de notre territoire à moyen et long termes. A cet égard, la politique du coup par coup et la navigation à vue n’ont plus leur place.

Les sujets sont beaucoup trop stratégiques pour que la puissance publique abandonne la destinée du bâtiment mis en vente, et des prochains à venir, aux mains d’investisseurs privés pour des opérations isolées à la portée limitée. Unique dans Vannes, ce potentiel foncier et bâti ne se représentera pas alors que plusieurs défis d’ampleur exigent une mobilisation sans précédent : la transformation de la gare en Pôle d’Echanges Multimodal dans la perspective de l’arrivée de la LGV à l’horizon 2017, une offre digne de ce nom pour développer le tourisme d’affaires et soutenir l’activité économique du centre-ville, le renforcement des dessertes en transports collectifs et des déplacements doux, la mise en place d’une politique d’urbanisme éco-responsable cohérente avec les principes du PNR pour recréer du lien entre le port et le quartier Nord-Gare dans le cadre de la prochaine révision du Plan Local d’Urbanisme.

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de solliciter l’établissement public foncier régional, au titre de la convention signée avec Vannes agglo, afin d’envisager une opération de portage foncier concernant le bâtiment de la CPAM. Nous vous proposons ensuite, en étroite coopération avec l’agglomération, de lancer un projet d’urbanisme avec concours d’architectes pour l’implantation d’un espace de Congrès, à proximité de l’actuel Palais des Arts pour favoriser des mutualisations bienvenues d’équipements à un coût raisonnable. La proximité de la gare, des hôtels du centre-ville et des principaux équipements publics constituent autant d’atouts pour la localisation sur ce site de la future cité des Congrès, plutôt qu’au parc du Golfe, un goulet d’étranglement jouxtant des écosystèmes fragiles et dont l’éloignement imposera l’usage systématique de moyens de transport. Cette implantation apportera également plus d’oxygène aux commerçants et aux artisans du centre-ville qui vivent avec inquiétude le départ des administrations. N’oublions pas qu’un congressiste dépense en moyenne de 170 euros par jour, sans compter les dépenses avant congrès !

En lien direct avec le futur Pôle d’Echanges Multimodal, ce projet intégrerait une réflexion sur une trame urbaine verte et bleue ainsi qu’un volet logement et un volet transports à travers la requalification du boulevard de la Paix, avec un premier tronçon de voies réservées aux bus et de parkings-relais assurant la liaison avec l’Est de l’agglomération. La participation des habitants et des acteurs économiques de la ville et de l’agglomération serait bien entendu au cœur de la démarche, dans le cadre des conseils de quartier, du conseil des aînés et d’ateliers d’urbanisme participatifs.

Monsieur le Maire, nous souhaitons que Vannes devienne une ville exemplaire qui ne regarde pas passer le train de l’avenir, d’autant plus qu’une telle opportunité ne se représentera pas pour permettre à Vannes de s’affirmer à l’échelle régionale et au-delà. Vous aurez notre soutien si vous vous engagez dans cette voie. A vous désormais de créer les conditions d’une mobilisation collective à la hauteur des enjeux !

La réponse du Maire

“Je vais vous faire une réponse rapide en trois temps. Nous venons de voir le dossier des orientations budgétaires pendant une heure et demie, nous avons bien vu que nos marges de manœuvre, elles sont limitées. Ma réponse sur le rachat par portage foncier de l’immeuble de la CPAM est négative. Mais avec la révision du PLU, cet immeuble sera signalé comme une des grandes priorités de ce futur PLU. Les règles de stationnement par rapport à tout projet qui pourrait voir le jour sur cette emprise, les permis de démolition, de construction ou de travaux feront que l’on aura une approche très globale sur le futur de ce bâtiment. La Ville aura toujours la possibilité à travers une DIA de préempter l’immeuble, si la destination et l’usage ne convenait pas à la Collectivité. Nous allons prendre le temps d’attendre sereinement les enchères, les projets qui vont arriver. Mais tout cela ne se fera qu’en concertation et sous le contrôle de la Ville.

Je voulais finir sur une idée ou un sentiment que vous avez : « est-ce que cet endroit du Palais des Arts ne doit pas être le Centre de Congrès que l’on attend à Vannes ? », moi je vous rejoins assez sur cette hypothèse, tout en disant que ce que l’on a pu imaginer à une époque, je ne sais pas si cela correspond encore au marché des congrès, nous savons qu’il y a de moins en moins de congrès. Nous, nous savons qu’il nous manque une salle de restauration au Palais des Arts. Nous avons un amphithéâtre de 900, un autre de 300 ; plus des salles de réunions, on ne peut pas faire de déjeuners, etc….Donc, est-ce que cela ne suffirait pas ou faut-il encore augmenter notre attractivité en terme de congrès ? Là-dessus je vous rejoins assez sur cette localisation.”

Leave a Reply