Résolution pour un service public postal de qualité à Vannes

Résolution déposée par les élu-e-s de L’ALTERNANCE pour le conseil municipal du 12 février 2018

« Les fermetures annoncées des bureaux de poste de Carrefour-Fourchêne à moyen terme et de Saint-Patern à court terme ont suscité et continuent de susciter de vives réactions des citoyens et des commerçants de notre ville, notamment ceux du quartier de Saint-Patern qui ont manifesté en nombre leur opposition.

Si La Poste est une entreprise, elle conserve néanmoins l’obligation d’assurer des missions de service public dans le respect de l’intérêt général. Dès maintenant, la ville ne peut donc pas rester silencieuse car la fermeture à brève échéance de ce service apprécié et fréquenté, à la fois postal et bancaire, en cœur de ville, pénalisera fortement les entreprises et les habitants du secteur, notamment les personnes âgées qui sont à mobilité réduite et/ou manient difficilement les outils numériques.

Les résidents et les commerçants ne pourront plus à l’avenir réaliser de nombreuses opérations qui étaient jusque-là assurées dans un cadre sécurisé, rapide et confidentiel (services bancaires, reprise des tickets restaurant pour les restaurateurs, expédition des colis de haute valeur…). Le nombre d’opérations proposé par bureau de poste se révèle en effet sans commune mesure avec celui, extrêmement réduit, d’un relais poste. Par ailleurs, les cent quatre logements en cours de construction rue de la Tannerie et rue Maury constituent un autre argument de poids pour conserver l’actuel bureau de poste qui contribue et contribuera également à réduire le différentiel de fréquentation entre la rue du Mené et le quartier de Saint-Patern.

Si le contrat de présence postale territoriale 2017-2019 ne requiert pas l’avis du conseil municipal concernant l’évolution du statut des points de contact, il ne l’interdit pas ; surtout lorsque les modifications programmées sont susceptibles d’impacter négativement le territoire communal, ainsi que le rappelle l’Association des Maires de France, cosignataire du contrat de présence postale territoriale.

Dans le nouveau schéma de présence postale pour la ville de Vannes élaboré par La Poste, demeureraient ainsi trois bureaux de poste seulement, soit un bureau pour 18.000 habitants, avec une extrême concentration d’usagers sur le site de La République. Un tel déséquilibre territorial et ses conséquences économiques et sociales ne sont pas acceptables pour les Vannetais-es et leurs représentants.

En conséquence, le Conseil municipal de Vannes
– s’oppose à la fermeture du bureau de poste de Saint-Patern ;
– s’engage à coopérer avec La Poste en vue d’établir un schéma partagé de présence postale pour garantir l’équité et la qualité du service public postal sur l’ensemble du territoire communal, préalablement aux décisions relatives à l’évolution des autres points de contact existants, notamment le bureau de poste de Carrefour-Fourchêne ;
– demande au Maire de conduire enfin toutes les démarches qui permettront aux revendications légitimes des Vannetais en matière de présence postale d’être entendues par les responsables de La Poste. »

Leave a Reply