“Un Maire vert ? Démonstration du contraire par les faits”

Communiqué de presse du 28 mai 2019

Alors que David Robo s’est bien gardé de rendre public son positionnement pour les élections européennes, préférant cultiver l’ambiguïté afin de ne compromettre aucune alliance susceptible de garantir sa réélection, nous découvrons désormais sa prétendue inclination écologiste, aux lendemains d’un scrutin qui a profondément rebattu les cartes à Vannes.

Il ose même déclarer qu’il a « compris depuis longtemps l’appétence des Vannetais pour l’écologie » !

Rappelons que David Robo est Maire de Vannes depuis plus de huit ans et quel est son bilan ?

–       Un Plan Local d’Urbanisme dont l’évaluation environnementale, annexée à la délibération, a reconnu sans détour qu’il « ne s’inscriv(ai)t pas dans une démarche forte de prise en compte du réchauffement climatique», alors même qu’il a été voté par la majorité municipale 18 mois après l’Accord de Paris (COP 21) !

–       Des plantations d’arbres mais un abattage d’arbres illégal à Laroiseau que le Maire n’a pas jugé bon d’empêcher ! 

–       Aucune ambition en matière de production d’énergies renouvelables quand tant d’autres villes bretonnes, parfois plus petites que Vannes, multiplient les initiatives depuis plusieurs années ! 

–       La promesse non tenue d’une chaufferie biomasse pour répondre au défi de la précarité énergétique et la suppression de la déchèterie verte à Kercado !

–       Un plan vélo qui va débuter concrètement quelques semaines avant les élections municipales quand de nombreuses collectivités sont exemplaires depuis plus de quinze ans et alors que les problèmes de continuité et de sécurité des axes cyclables sont connus depuis des années ! Sans compter les nombreux défauts d’aménagements cyclables dans des projets récents, comme à Ménimur,  !

–       La suppression des navettes gratuites de bus et le refus de mettre un euro dans la mise en accessibilité des arrêts de bus pour les personnes à mobilité réduite !

–       Des aménagements urbains qui continuent à privilégier la voiture, comme sur la place Gambetta !

–       Le désenvasement du port de plaisance qui devait être réalisé en 2012/2013 et qui n’a toujours pas débuté !

–       Aucun engagement sur les nuisances sonores et les ondes électromagnétiques !…

Ce bilan non exhaustif en témoigne : alors que Vannes, ville-cœur du Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan, devrait être exemplaire, notre cité est à la traîne parce que la majorité municipale accuse un retard coupable en matière de transition écologique. 

David Robo instrumentalise l’écologie et pratique un green washing de slogans éphémères bien éloignés des véritables urgences écologiques et sociales que nous n’avons eu de cesse de rappeler depuis plus de 5 ans avec des propositions concrètes ; mais la majorité municipale y a systématiquement opposé une fin de non-recevoir. 

Pour L’ALTERNANCE

Simon UZENAT – Christian LE MOIGNE – Micheline RAKOTONIRINA – Franck POIRIER – Roland FAUVIN

Leave a Reply