Pour une ville citoyenne et responsable

Tribune de rentrée publiée par Ouest-France le 31 août 2018

En cette rentrée 2018, David Robo multiplie les annonces : plan accessibilité, équipement numérique des écoles publiques, mobilisation pour le centre-ville, étude pour le développement d’un réseau cyclable sécurisé… Mais personne n’est dupe. À 18 mois des élections municipales, après avoir fracturé sa majorité et avoir envoyé, à la suite de son départ de LR, des signaux bienveillants au mouvement macroniste, David Robo a lancé sa campagne.

Faut-il rappeler qu’il est Maire de Vannes depuis plus de sept ans ? Faut-il rappeler que nous lui avons régulièrement demandé, lors des commissions et des conseils municipaux, de considérer l’éducation non comme une charge mais comme un investissement d’avenir ? Faut-il rappeler que nous l’avons alerté à de nombreuses reprises sur le retard de la ville en matière d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite et sur les défis, notamment commerciaux, auxquels le centre-ville est confronté alors qu’il se contentait de nous répondre que tout allait bien ? Faut-il rappeler que, depuis 2014, nous n’avons eu de cesse de pointer la défaillance récurrente de l’actuelle majorité municipale en matière d’infrastructures et de sécurité pour les cyclistes et de lui soumettre des propositions concrètes qui n’ont jamais été prises en compte ?

Pour notre part, nous continuerons à défendre la nécessité de remettre le bien commun et l’intérêt général au cœur de l’action municipale : par la transparence et la concertation sans exclusive avec les citoyens et les forces vives de notre ville et de notre agglomération, en opposition à une gouvernance solitaire et autoritaire ; par la conjugaison ambitieuse du court et du long terme pour assumer notre responsabilité sociale et écologique, en opposition au coup de communication permanent ; par des propositions volontaristes en faveur de la cohésion et de la proximité, en opposition à une approche fragmentée de la ville où la mixité, sociale et générationnelle, recule et où la précarité s’accroît.

Simon Uzenat
Chef de file de L’ALTERNANCE
Union des forces de gauche, de centre gauche, écologistes et citoyennes

Leave a Reply